Inscription   Connection

Harcèlements

Harcèlement au travail - harcèlement moral - harcèlement sexuel : que faire ?

Définition: on parle de harcèlement en cas d'agissements répétés entraînant une dégradation des conditions de travail. Ces agissements peuvent prendre différentes formes: pressions psychologiques, critiques, humiliations...Vous êtes témoin, avez connu ou connaissez une situation de harcèlement au travail ? Harcèlement par un·e collègue ? Harcèlement par votre employeur ? Harcèlement moral ou sexuel au travail ?
Bénéficiez d’un espace de discussion bienveillant et anonyme dans la communauté OurCo. Venez partager vos questions (preuves, que disent la loi et le code du travail? que faire ? quels sont les recours ?), vos témoignages et chercher ensembles des solutions pour sortir ou se remettre d’une situation de harcèlement au travail.

Write a post

Write a post...

CV
Cygne Vert

Bonjour, Je suis actuellement harcelée par mon patron qui fait tout pour que je m’en aille : - favoritisme - avertissement abusif - me refile les mauvais dossiers - me met la pression tout le temps - me décrédibilise devant le reste de l’équipe Etc je suis en depression, mais j´ai peur de faire empirer les choses si je me mets en arrêt maladie. je suis bloquée car je suis en train de faire construire avec mon conjoint et je ne peux pas me permettre de perdre mon CDI. Je compte peut être engager une procédure auprès des prud’hommes, est ce que quelqu’un l’a déjà fait ? Merci

F
ÉRic Fauconnier

Je voulais postuler sur le poste de mon chef qui partait en retraite mais ma directrice m'en a dissuadé en disant que je n'avais pas la posture ,le charisme etc.....,ma collègue arrivée quelques années après moi a quant à elle postulé et a été prise ,elle n'est pas en question ,elle a profité du système et tant mieux pour elle .Ce n'est pas la première fois que ma Directrice me fait le coup ,je n'entre pas dans ses critères (je dis ce que je pense.....).Ma collègue devient donc ma chef ,vous imaginez la honte pour moi et malgré des EI très satisfaisants ,je finis par croire que ma Directrice a raison ,que je suis un bon à rien ,je commence à l'accepter ,bref c'est la déprime

CB
Carpe Brune

Bonjour, je souhaite partager mon histoire de boulot,merci

KG
Koala Gris

Bonsoir, je suis AS en EHPAD depuis 10 ans. Moral en baisse en se moment. Mon mari travaille dans le même établissement que moi en grade supérieur et j'en prends plein la tête par mes collègues. Au début j'ignorais mais c'est de plus en plus démoralisant.. qu'est-ce que l'humain peut être parfois mauvais !

ED
Elodie D'ourco

[EVENEMENT LIVE CHAT] 👉 H-2 pour notre RDV live avec Solenn et Colette d’EKlore sur le sujet des vulnérabilités au travail ! RDV à 12h30 dans la communauté "Grandir au travail" : https://appourco.app.link/CIdaPWXPq0 Estime de soi, timidité, sentiment d’(in)compétence, craintes, intégration, stress... A vos claviers !

CB
Cygne Blanc

Mes collègues me prennent pour leurs boniche. Elles peuvent partir en congés comme bon leur semble.... me laisser gérer le service à moi toute seule (soutenue par le cadre supérieur qui ne veut pas gérer...) Quand j’ai enfin essayer de me sortir de cette spirale... je n’ai plus que des reproches et des remarques de leurs parts... avec menaces sous entendus sur mon travail... sur ma place... l’une des collègues ouvre mon tiroir (qui est pourtant fermer à clé... mais les tiroirs peuvent s’ouvrir avec des ces d’armoires portant le même numéro) fouille dedans en disant que je planque du travail... (qui est en date mon travail...) et qui hurle pour être entendus par tout le service... collègue d’ailleurs qui a hurler plusieurs fois dans le bureau en disant que « Ou est ce qu’elle est encore passer ?!! Quesqu’elle peut bien faire !!! » bah oui avant... je m’empêchais d’aller en pause café... vu que j’avais déjà eu une réflexion sur ma pause déjeuné... J’aimerais qu’on me foute la paix...

ED
Elodie D'ourco

[EVENEMENT LIVE CHAT] Envie de dialoguer en direct avec des spécialistes du développement et de l’affirmation de soi au travail ? De leurs adresser vos doutes et de bénéficier des réponses aux questions des autres ? A VOS AGENDAS ! En exclu, on vous donne rendez-vous le JEUDI 3 OCTOBRE, de 12h30 à 14h, dans la communauté "Grandir au travail" avec Solenn Thomas et Colette Tostivint, de l’association EKlore, qui donne du sens au travail, sur le thème : Que faire de notre vulnérabilité au travail ? Faut-il en parler et comment ? RDV ici : https://appourco.app.link/CIdaPWXPq0 Pas dispo jeudi ? Vous pouvez également déposer vos questions ici même avant l'évènement, en précisant en en-tête du post [LIVE CHAT EKLORE]

CB
Crabe Brun

Une ressource utile ! https://blog.equallywork.com/blog/victime-ou-temoin-de-discrimination-au-travail-que-faire-

SB
Sardine Bordeaux

Bonjour à vous, ça fait 5 ans que je suis dans la même société, tout ce passé bien jusqu'à il y a 3 ans, le départ à la retraite d'un cadre a poussé la direction à réorganiser les services, chose positive, car j'ai obtenu un poste que je souhaitais et qui m'avaient valu une reconversion professionnelle, mais là où ça coince c'est que mon nouveau responsable est en fait mon ancien collègue "pote". Ces nouvelles responsabilités lui sont vite montées au bulbe, je me retrouve face à un pervers narcissique qui exerce au quotidien une sorte de harcèlement moral passif envers moi, ça passe de l'ignorance totale, au "bonjour" le matin et "au revoir" le soir, je ne peux me détacher de ça étant donné que je suis dans le même bureau que lui, alors que je ne travaille jamais pour lui, qu'il ne me manage absolument pas, et qu'il passe ses journées en pause (clope toutes les 30 mins), au téléphone (perso), les pieds sur le bureau, et a négligé son travail au plus haut point. Je ne sais plus quoi faire, la direction est au courant de ses agissements, et ne font absolument rien, j'ai l'impression d'être au placard, enfermer avec ce monstre, je dois être irréprochable mais lui se permet de faire ce qu'il entend, tout ça devant moi tous les jours. Quelques exemples de l'entretien que j'ai eu avec lui au mois de juin : - alors même que nous venions de nous assoir, il m'a sommé de manière violente et agressive d'aller poser mon téléphone dans le bureau - Dans la même tonalité agressive, il m'a demandé de poser mes couilles sur la table, "soit un homme" m’a-t-il dit - Il m'a indiqué très clairement ne pas avoir pas envie de faire d’efforts envers moi, et que dans tous les cas, il n'en ferait pas - Il m'a indiqué que cela devait me rendre malade de venir bosser dans ces conditions - Il encore usait de son ton sarcastique et son air méprisant en me disant que je passais pour un abruti de parler de mes problèmes à la direction - L’année dernière il m'a affirmé et reproché que le problème venait de moi, que je me renfermais, et que c’est pour cela qu’il ne souhaitait pas me parler. - Je n’ose même plus discuter avec d'autres collègues quand il est présent, le fait même de lui remettre une feuille de congés m’angoisse. De venir au bureau m'angoisse. J'ai peur d'engager des poursuites, ou autres, je sais qu'il aura toujours gain de cause aux yeux de la direction, et que le perdant ce sera moi, je suis papa et hors de question de prendre le risque de perdre mon job, j'ai postulé partout où je le peux mais rien de concret n'en ressort, je suis prisonnier de cette situation. Moralement je suis quelqu'un de fort, et ma famille passe avant tout cela, mais c'est pesant de vivre ça au quotidien.

PO
Papillon Orange

Bonjour, j’ai déjà posté sur ce site suite au harcèlement à mon travail, voilà demain j’ai un essaie dans un autre boulot. Actuellement en CDI dans le boulot au quel je suis en arrêt pour dépression, j’aimerais savoir comment faire si le boulot que j’essaie demain me prend en CDI comme la dame m’a dit puis-je partir directement de mon travail en donner une lettre de démission immédiate ? Aidez moi s’il vous plaît je suis un peux perdu et il m’est impossible de retourner travailler a mon boulot actuel.. Merci à celles et ceux qui répondront

DB
Dauphin Bleu

Voilà, cela fait maintenant 1 an et 5 mois que je suis dans mon entreprise en CDI (en restauration). Je travail avec mon ex conjoint ainsi que son frère et sa belle sœur.. Cela deviens très dure à supporter je suis actuellement en arrêt maladie (pour dépression) depuis le 31 Août cette année ... deux fois que je me fais prolongé car je fais des crises d’angoisse dès que j’arrive sur mon lieu de travail .. Je viens d’être contacter par une autre entreprise (en aucun cas en lien avec le domaine de la restauration) pour faire un essaie ce lundi pour voir si je fais l’affaire et si c’est le cas je serais immédiatement embauché en cdi de 24 par semaine alors que faire ? .. J’ai besoin de votre aide s’il vous plaît merci d’avance

PO
Pie Orange

Quand il y a du cyber bullying sur Ourco tu te dis que le harcèlement au travail c’est sans doute l’arbre qui cache la forêt #ouestlamoderation #moderationestula #ironiedusort

TP
Termite Prune

J’ai été victime de harcèlement moral sur mon ancien lieu de travail et encore maintenant je doute parfois de mes capacités et je redoute le nouveau collègue de peur de retomber sur un pervers. Courage à toutes les victimes. L’une des solutions les plus accessibles reste la fuite. Préservez-vous.

CS
Coyote Sépia

Je suis de nature très fragile, je suis souvent malade (toujours justifier au près de mon médecin) je reçois des moqueries des collègues et des reproches de ma chef comme quoi c'est de la comédie et que je veux pas travailler, pourtant je donne les bouchées doubles, fais des heurs sub très souvent. C'est pas pour autant qu'elle chuchote au grand manitou de ne pas me renouveller car je suis une moins que rien et que je sais pas travailler (je suis polyvalente et travail avec plusieurs chef, tous sont très content de mon travail et je reçois beaucoup de bon commentaire )

PK
Poney Kaki

Bonjour, Lorsque que suis arrivée dans l'entreprise où je suis actuellement depuis deux ans, j'ai sympathisé avec un vigile. Il était gentil voir dragueur mais j'avais l'impression qu'il agissait pareil avec tout le monde. Seulement j'ai commencé à trouver ça bizarre quand le jour de mon anniversaire, il avait réussi à glisser des chocolats dans mon casier. Je suis d'un naturel à me faire marcher sur les pieds, donc je n'ai pas réellement réagi si ce n'est que j'ai dû le remercier. Mais il est devenu de plus en plus collant. Surtout à sa façon de me faire la bise. Je m'en voulais de ne pas réussir à le recadrer méchamment. Mais de plus en plus j'arrivais à lui dire de me laisser tranquille, que je ne voulais pas aller boire de verre avec lui, que mon petit ami n'apprécierai pas.. Mais il était réellement insistant. Un jour, dans la réserve il m'a prise dans ses bras de force et a essayé de m'embrasser. J'ai réussi à m'enfuir. En sortant, j'ai croisé un des responsables. J'ai failli tout lui raconter. Mais arrivée depuis moins d'un an à ce moment là, face à un vigile de 10 ans d'ancienneté, je me suis dit qu'on me croirait jamais. On fait le choix qu'on pense être le meilleur sur le moment. Ça s'est terminé quand il a du quitter la boîte. Avec le recul, je ne sais toujours pas comment nommer cette mésaventure. Si ça se reproduisait, je ne sais encore pas quelle serait ma réaction. Mais quoi qu'il en soit, j'y pense régulièrement et ai l'impression de m'en vouloir. En espérant que ce sentiment s'amenuise au fil du temps.

PI
Perdrix Ivoire

Mes collègues me prennent pour un larbin à longueur de temps... Se moque de moi également. La dernière en date : un collègue a dit que je suis enceinte aux autres et certains y croit encore... alors qu´en fait j’ai juste pris un peu de poids. Ils me poussent à bout.😞 Quand j’arrive au travail je suis à fleur de peau, et me demande ce qu’ils vont bien pouvoir me dire aujourd’hui.

ED
Elodie D'ourco

Bonjour, Nous approchons la barre des 600 inscrit·es au sein de cette communauté : preuve de l’intérêt de faire vivre cet espace ! On vous encourage donc à relayer ce groupe auprès de vos connaissances et à partager vos témoignages et questions autour de situations spécifiquement liées au monde du travail. OurCo n’étant pas spécifiquement qualifié pour accompagner la détresse psychologique, si le besoin se fait sentir, voici quelques contacts utiles à solliciter sans hésiter : - chat anonyme avec un psychologue : https://www.mael.co/ - dispositifs d’écoute anonyme : https://solidarites-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/sante-mentale-et-psychiatrie/article/que-faire-et-a-qui-s-adresser-face-a-une-crise-suicidaire Chaleureusement

ZB
Zébu Blanc

Je n’avais pas les armes Pour éviter les lames Mon corps et mon esprit voulais qu’on me condamne Alors mes yeux faisaient couler des larmes Suppliant que l’on m’aide à sauver mon âme La peur Me fis en venir aux pleurs Ce monde plein de laideur Me donne l’envie d’en finir Apparemment ce n’est pas mon heure Arrêtez de me retenir Je veux en finir Ma vie N’est pas ici Y’a t’il un paradis Ou un peu de répit Si seulement cette vie n’était qu’un rêve Si il y avait a cette souffrance une trêve

OI
Ours Indigo

La terre est ronde mais y’a des cons a tout les coins

LM
Luciole Mauve

Parfois on me dit que je suis folle et bah là réponse que je donne c’est « l’esprit n’est rien si la folie n’est pas » PS: signé Emmanuel Kant

RR
Renne Rose

Moi aussi j'ai toujours été rejeter depuis l'enfance, j'ai eu droit aux moqueries, harcèlements, humiliations, rabaissement, j'ai eu une enfance de merde, une adolescence minable, un début de vie d'adulte minable, aujourd'hui j'ai 27 ans j'ai jamais eu de copine et je suis d'ailleurs encore vierge, j'habite avec mes parents qui me font vivre l'enfer, j'ai du mal à travailler car j'ai aucune confiance en moi à cause de toute la merde que j'ai vécu, mes parents sont deux minables pervers narcissiques ratés et finis à la pisse, j'aimerais tellement men sortir mais au point où j'en suis maintenant je me dit que c'est trop tard c'est plus possible, je pense que je vais en finir rapidement avec cette vie pour pouvoir quitter cette souffrance qui me pèse depuis toujours définitivement !

PA
Panthère Acajou

Tu es parti Tu es parti dans un monde au je suppose que le suicide n’a pas sa place. Trop tôt tu nous a quitté Car tu voulais pas souffrir de ton cancer en phase terminale. Tu nous a mis au pied du mur lorsque l’on t’a découvert. Un corps sans vie avec juste comme au revoir une lettre. Une lettre ou tu t’excuses d’avoir dû quitter ce monde prématurément. C’est en lisant cette lettre que j’ai su à quel point tu souffrais et que tu voulais sortir de ce cauchemar en y laissant ta vie. Mais tu portais bien ton masque en souriant a tout le monde et le temps et en disant que tout aller pour le mieux. Mais il faut bien un jour que le masque tombe pour révéler ton véritable désespoir avec tes idées noires. Tu t’es peux être dis en sachant que tu aller mourir (ouf quelle belle porte de sortie et en plus sans aucune souffrance) cela m’attriste me rend colérique affolé en sachant que jetai livré à moi même dans ce bas monde. Je ne peux plus te blâmer car je n’ai plus la force. J’espère pouvoir te rejoindre un jour... si seulement tu étais là je n’aurais pas pris le même exemple que toi et la vie aurai continuer mais malheureusement j’ai choisi de venir te rejoindre pour moi aussi me retrouver dans un monde meilleur. Sur ce je te dis à bientôt et je t’aime fort

CO
Crabe Ocre

On m’a toujours rejeté depuis que je suis petite. Non seulement j’étais pas très grande de taille mes en plus j’étais en surpoids. Ce qui m’a amené à avoir des réflection du genre « Qu’est ce qui sont bon les petits plats de maman » , « bouffe tout » et pour terminer « je te pousse, tu roules bouboule » Et je recevais ce genre de paroles soit de mes parents qui on honte de moi et de tout le collège. En plus mes parents à chaque fois que je l’ai voyais oui parce que je suis en famille d’accueil car mes parents me violentaient lorsque j’étais encore qu’un nourrisson du coup j’ai fini en famille d’accueil et je voyais mes parents qu’une fois par mois et pendant une heure. Bref tout ça pour dire que vers l’âge de 15 ans j’ai commencé à me scarifiée et à aller dans des hôpitaux psychiatriques pour soigner la maladie que mon passé a crée. Au jour d’aujourd’hui je suis toujours en psychiatrie et j’ai 20 ans je continue de me scarifiée et une fois je me suis même pendue tellement mon passé était douloureux. Mais aujourd’hui j’ai compris qui fallait que je compte que sur moi même et j’ai décidé de jeter les lames de rasoir que j’avais en ma possession. Tout ça pour dire que même si on a une enfance merdique on peut s’en sortir.

SG
Scorpion Grenadine

Bonsoir, J'ai récemment quitté une entreprise dans laquelle j'ai travaillé 3 semaines, oui 3 semaines. Il ne m'a fallu que 3 semaines pour fuir cette horrible société. Pour des raisons évidentes, je ne la citerai même si l'envie est grande. J'ai tout d'abord débuté sereinement au sein d'une équipe qui semblait ouverte d'esprit et solidaire. . Aaah que je suis niaise.. Je fais des crises d'angoisse, pour des raisons très personnelles mais aussi liées au travail. ( Un travail plus particulièrement) Je leur en ai parlé afin de ne pas trop s'inquiéter si cela arrivait.. j'ai aussi dit que j'avais eu des soucis lors d'anciens contrats ce qui peut expliquer mes angoisses. Erreur ! Il m'a fallu quelques jours pour comprendre qu'ils se moquaient de moi car je cite "elle a un vrai problème psychologique, elle doit pas être nette celle là" Super ! Miam miam, j'ai hâte de travailler ! Et a partir de ce moment là, les remarques ont commencé à augmenter sur mes goûts vestimentaire, ma façon de fumer (oui, oui), mes hobbies ( jeu vidéo, dessin, 3D), mon âge, mes cheveux, ma façon de parler etc.. J'ai décidé de couper court et rompre ma période d'essai... Aaah ils n'ont pas du tout apprécié, pas du tout. On ne me donnait plus de travail et ils refusaient de signer la rupture (pour avoir le chômage) J'ai accepté qu'on ne signe pas , ils ont fait ça de manière procédurale " tu travailles bien, je vois pas pourquoi je signerai" Moi " oui mais ça me permettrait d'avoir un peu d'argent le temps de trouver autre chose et je reste jusqu'à la fin de la période d'essai pour que vous ayez le temps de trouver qql" ( 2 semaines) "Oui je sais que c'est pour le chômage, justement... Je ne vais sûrement pas t'aider" ... Je n'en revenais pas qu'on m'ait dit ça.. Je vais direction les RH pour leur donner ma lettre de démission La rH ,pas du tout surprise ..j'étais là 5 ème depuis le début de l'année.. et ils se posent pas de questions J'ai eu le droit a un RTT et je l'ai donc posé le dernier jour ,en prévenant ma cheffe qui me répond juste ok La veille de mon départ, je lui demande si elle a validé mon rtt .. "ah mais c'est pas moi qui valide, je suis pas ta cheffe en fait " avec un sourire en coin " Ton responsable est en déplacement il ne reviendra pas avant demain" QUOI ?! ... MAIS C'EST PAS VRAI... Je sors de la pièce, énervée alors qu'elle me parlait ..je vais voir avec la RH qui m'explique qu'elle ne savait pas non ( c'est elle qui a fait la demande de rtt car personne ne m'avait expliquer le logiciel)... Retour au bureau, je me fais allumer psq je suis partie en pleine "conversation" , je me suis fait traiter de folle, que si j'avais pas eu de travail avant c'est que j'avais sûrement un problème psychologique etc .. ( ils ont aimé me rappeler que je faisais des rides d'angoisse) Bref je suis restée 1h et je suis partie , sans un mot. Je suis sans emploi et sans chômage a cause des ces personnes.

SV
Scarabée Violet

Hello Je viens de rentrer de burn out depuis 2 semaines J ai repris a mi temps thérapeutique. Un apprenti meublait l’espace pendant mon arrêt... une minette 20-25 maquillee, mignonne rentre dans du 36. Donc j’ai repris. On nous partage les taches car j’avais demandé que ca soit clair et j’ai eu ma reponse. Donc moi cadre 10 ans d’expérience je deviens celui qui fait des scann, enregistre des documents et prépare les reunions mais sans y aller ... du coup ca va leur etre facile de botter en touche si ca va pas et de tout me mettre sur le dos Je pars vendredi en vacance et j’ai un peu l’impression d’une mise au placard... les crises d’angoisses remontent ... je le sens pas bien

SI
Souris Indigo

Mon patron passe sont temps a nous insulté pour un oui ou pour un non

LV
Lion Violet

Une de mes collègue est harcelée par sa boss. Nous faisons partie de la même équipe mais heureusement pour moi nous n'avons pas la même manager. Je suis témoin de cette situation tous les jours et je ne sais pas quoi faire. J'ai déjà essayé d'en parler à ma collègue mais elle n'ose pas aller voir les RH. Je pense qu'elle va très mal et qu'un jour elle fasse un burn-out ou pire. Je souhaite l'aider mais je sais pas quelle est la meilleure option ( aller voir moi même les RH, en parler à ma boss ? appeler l'inspection du travail ? )

Harcèlements

Humiliation, brimade, harcèlement sexuel

Groupe community | 775 membres


Invite members